Suspens à Morizès
Published on Wednesday 30 March 2022 at 16:53

Suspens à Morizès

Morizès acceuillait La Réole pour la troisième épreuve de la ligue nationale de speedway. Soleil, belle piste, belles équipes, tous les ingrédients étaient réunis pour offrir au public un beau match. Cette piste de Morizès par sa longueur, met à rude épreuve les mécaniques et le physique des pilotes, offrant toujours des rebondissements et encore une fois on a été gâté !!!


Match à rebondissements


Chaque équipe était privée d'un ou plusieurs pilotes titulaires dans leur rang, à savoir pour Morizès David Bellego et Jan Kvech remplacés par Mads Hadsen et Paco Castagna, et pour La Réole Steven Goret remplacé par Tero Aarnio.

Le ton de la journée était immédiatement donné lors de la 1ère confrontation. Adam Ellis qui menait la course fût victime d'une casse mécanique et offrait un 5-1 à la paire Réolaise.

Lors de la 3ème manche, le scénario s'inverserait, c'était au tour de Jordan Dubernard alors 2ème de subir la loi de sa mécanique et offrait à morizès un 5-1 pour ramener les 2 équipes à égalité.

Au fil des manches, l'équipe visiteuse  prenait peu à peu l'ascendant sur ses hôtes, allant jusqu'a compter 7 points d'avance, et  portait le score à 29-36 après 11 manches.

On aurait pu croire alors à une fin de rencontre tout en gestion pour La Réole, mais c'était sans compter sur de valeureux "Lapins" de Morizès qui ne voulaient pas abdiquer sans combattre. Pour preuve lors de la 12ème manche le duo Adam Ellis et Mads Hansen inscrivait un full max 5-1, et était immédiatement imité dans la manche 13 par la paire Mathias Trésarrieu et Paco Castagna, qui bénificiant de la casse mécanique de Tero  Aarnio alors en tête, reprennait le score en sa faveur et menait d'un petit point d'avance avant les manches finales 39-38.

Malheureusement pour Morizès, dès la manche suivante, les hommes du capitaine Max Dilger présentaient le dessus sur les hommes du capitaine Adam Ellis et représentaient l'avantage au score 41-42. Les deux équipes se partageaient les points dans les deux dernières finales, notamment grâce à la dernière victoire de manche de Nicolas Covatti qui avec un total de 15 points était le meilleur scoreur de la journée pour finalement l'emporter 47-48.