RD.7 CLAP DE FIN SUR LA LIGUE NATIONALE DE SPEEDWAY
Published on Sunday 18 October 2020 at 06:00

CLAP DE FIN SUR LA LIGUE NATIONALE DE SPEEDWAY

Après avoir subi un report de dernière minute au mois de mars, la Ligue Nationale de Speedway retrouvait le beau site de Lamothe-Landerron pour la finale du championnat.

La Ligue Nationale de Speedway aura débuté l’hiver, repris l’été et terminé à l’automne en cette saison 2020 riche en rebondissements. C’est sous le soleil que la dernière épreuve se tiendra au circuit Patrick Goret de Lamothe-Landerron. L’arrosage naturel de la semaine aura permis de conserver le sol dans les meilleures conditions possibles. 

Arrivés quatrième au classement général, les marmandais tiennent à sauver l’honneur lors de cet ultime match de la saison 2020. Adam Ellis (Marmande), toujours convalescent, est venu en spectateur pour soutenir son équipe en ce samedi. Avec deux remplaçants de marque (Matthieu Trésarrieu et Ondrej Smetana), Marmande souhaite dépasser Morizès et ainsi récupérer la troisième place.

À domicile, Lamothe-Landerron aligne de trois remplaçants : Chris Harris, Tom Brennan et Mathias Tresarrieu. Devenu indispensable pour l’équipe cette année et sur ses terres, Steven Goret arrive diminué physiquement mais toujours prêt à en découdre sur son circuit. 

 

Lamothe-Landerron VS Marmande : un match équilibré et des pilotes qui donnent tout.

Un débat très serré du début à la fin. 

Sur une bonne lancée suite à sa grosse performance en tant que remplaçant à Morizès, Mathieu Trésarrieu (Marmande) ne perd pas de temps pour entrer dans le match. Il gagnera toutes ses manches (à l’exception de la manche 14) haut la main sans jamais commettre d’erreur. Chris Harris (Lamothe-Landerron) tentera de l’inquiéter à plusieurs reprises mais le français reste solide tout au long du match pour maintenir son équipe à flot. 

 

Un autre duel fait rage en piste entre les deux pilotes étrangers Ondrej Smetana (Marmande) et Tom Brennan (Lamothe-Landerron). Toujours avec une forte envie de gagner face aux meilleurs européens, Smetana donne tout mais se fait disqualifier lors de la manche 4 en dépassant la ligne blanche à l’intérieur de l’anneau. 

 

Cette erreur coûte de précieux points à Marmande et permet à Lamothe-Landerron de conserver une légère marge de manœuvre (oscillant entre 5 et 7 unités). C’est lors de la manche 10 que le match prendra une nouvelle tournure. La fougue de Mathias Trésarrieu (Lamothe-Landerron) l’enverra dans les air fences suite à une chute. Cette erreur permet, à ce stade du match, de reléguer Marmande à seulement 2 petits points. 

 

C’est avec un score de 37 à 35 que les équipes se rencontreront dans les manches 13 et 14 plus que jamais décisives. Tom Brennan assure le score en restant prudent derrière Ondrej Smetana sur la manche 13. La troisième place de Xavier Muratet (Lamothe-Landerron) permet à son équipe de sortir à égalité dans cette manche (3-3). Sur la réserve tout au long du match afin de se préserver physiquement, Steven Goret sait être incisif dans les moments importants. Il mettra fin à la domination de Mathieu Trésarrieu dans cette ultime manche, emmenant au passage l’équipe de Lamothe-Landerron vers une victoire 44 à 40.


Motul Promotion Cup – l’heure de franchir le pas vers la cour des grands.

Mathias Trésarrieu a fait une pige sur la Motul Promotion Cup mais aura laissé la porte ouverte à quelques erreurs. 

Si la catégorie 250cc aura été dominée une fois de plus par le score parfait de Tino Bouin (Morizès), nous avons assisté à de beaux duels dans les autres catégories. En 125cc, Noa Urda (Lamothe-Landerron) et Théo Ugoni (La Réole) se partagent les victoires et sortent à égalité parfaite à l’issue des quatre manches.

En 500cc, Mathias Tresarrieu (Morizès) n’aura pas eu une course facile à cause de son principal rival Benjamin Cambe (Lamothe-Landerron). Si ce dernier l’emporte au cumul des points, cela ne suffira pas pour hisser son équipe en tête à la fin de la journée. Il lui manquait une victoire en première manche pour faire tomber Morizès, victorieux avec 23 points au total contre 19 pour Lamothe-Landerron. 

Ces belles bagarres témoignent de la progression des pilotes tout au long de la saison. 

Vivement 2021 pour retrouver, espérons-le, une poignée de pilotes dans la catégorie reine : la Ligue Nationale de Speedway.


Une belle saison qui se termine. 

La FFM, la Comission de Courses sur Pistes ainsi que les clubs organisateurs auront montré une forte détermination pour cloturer cette saison en beauté. Le Speedway évolue en France et attire l’attention de nombreux pilotes étrangers, ce qui est de bonne augure pour la saison 2021 qui se profile déjà à l’horizon. 

Jérémy Diraison n’a pas obtenu les résultats escomptés avec son équipe de Marmande. Le regard est déjà tourné vers 2021.


Revivez les meilleurs moments de la LNS Motul sur les réseaux sociaux !

Savourez sans limite les reportages et vidéos produits durant toute la saison 2020 de la LNS Motul sur les réseaux sociaux.

Des interviews exclusives et résumé vidéo feront leur apparition cette semaine ici même et sur les réseaux sociaux. Rendez-vous sur la page Facebook de la LNS et le compte Instagram LNS pour ne rien rater.